Une usine en Ariège pour kippit

La société toulousaine kippit, qui développe un concept d’électroménager durable, local et réparable, vient de retenir un terrain à Prat-Bonrepaux (Ariège) pour la construction d’une usine d’assemblage de lave-linge.

Une usine en Ariège pour kippit, spécialiste toulousain de l’électroménager durable. L’investissement est évalué entre 4 et 6 millions d’euros. 40 emplois sont prévus.

Kareen Maya Levy kippit bouilloire multifonction Jaren ariege usine

La société toulousaine kippit, qui revendique des produits électroménagers durables, évolutifs, multifonctions, réparables à vie et Made in France, vient de retenir un terrain de 10 000 mètres carrés auprès de la Communauté de communes Couserans-Pyrénées, à Prat-Bonrepaux (Ariège), en vue d’implanter sa future usine d’assemblage de lave-linge. Le projet porte sur la construction d’un bâtiment industriel de 5 000 mètres carrés. L’investissement est évalué entre 4 et 6 millions d’euros.

Le coup d’envoi des travaux est prévu dans le courant du second semestre 2022, pour une mise en service entre fin 2023 et début 2024.

kippit compte créer une quarantaine d’emplois sur ce nouveau site de production, dans un délai de deux à trois ans. A plus brève échéance, la société toulousaine, qui vient tout juste de lancer l’industrialisation de son premier produit, une bouilloire électrique multifonction, prévoit de se doter d’un premier site d’assemblage en propre dans l’agglomération toulousaine, d’ici à la mi-2022.

Aucun produits dans votre panier.