kippit, les Toulousains de l’électroménager durable s’implantent en Ariège

Depuis Toulouse, kippit pense et fabrique de l’électroménager durable et réparable. Après la bouilloire, bientôt le grille-pain et même un lave-linge que l’entreprise va produire en Ariège, à Prat-Bonrepeaux.

C’est en 2015, quand elle doit se résoudre à jeter un lave-linge impossible à réparer malgré son bon état apparent, que Kareen Maya Lévy commence à réfléchir à des solutions pour faire davantage durer nos appareils électroménagers. Avec son associé, elle a co-fondé kippit, qu’elle préside aujourd’hui.

Dans ses locaux toulousains, kippit commercialise une bouilloire réparable et multi-fonctions. Bientôt un grille-pain et un lave-linge dotés des mêmes fonctions devraient voir le jour. Kareen Maya Lévy est ce matin l’invitée de la nouvelle éco de France Bleu Occitanie.

électroménager ariège kippit équipe bouilloire JAREN MIF
L’équipe de kippit présente sa bouilloire multi-fonctions. La présidente et co-fondatrice de l’entreprise, Kareen Maya Lévy, est au premier plan.

Bonjour ! Est-ce que vous pouvez nous expliquer quel est le projet derrière kippit ?

C’est une marque d’électroménager qui a décidé d’en finir avec l’électroménager jetable en créant des produits qui sont réellement durables, mais aussi réparables. kippit comme “to keep”, garder en anglais, mais français, parce qu’on a aussi choisi de fabriquer en France l’ensemble de nos produits. 

Quand est-ce que ça a commencé cette aventure ? On en est où aujourd’hui ?

Notre aventure, elle a commencé par des réflexions depuis 2015, suite à une panne de mon lave-linge… Quand j’ai compris, après discussion avec un réparateur, que je ne pourrais pas le réparer, qu’il faudrait le changer. En fait, avec mon associé à ce moment-là, on s’est dit qu’il fallait arriver à comprendre pourquoi, il y a 40 ans, on avait des produits qui étaient conçus pour durer et que maintenant, on fait des produits qui sont faits pour être changés.

Aujourd’hui, six ans plus tard, nos bureaux, boutiques et ateliers sont situés au cœur de Toulouse, au 14, rue Saint-Charles, près de l’église Saint-Sernin. On y commercialise notre premier produit : c’est une bouilloire électrique à température réglable qui est aussi multi-fonctions. Et donc avec cette bouilloire électrique, on va pouvoir évidemment faire chauffer de l’eau, mais aussi faire cuire des pâtes. Elle peut aussi servir de chauffe-biberon, pour cuire des légumes à la vapeur avec une fonction bain-marie qui permet, par exemple, de faire fondre du chocolat. 

Et vous avez prévu d’ouvrir une nouvelle usine d’ici 2024 en Ariège dans le Couserans, à Pratt Bonrepreaux exactement. Pourquoi ce choix ?

Alors, le choix du lieu, c’est qu’on est une société occitane et c’est important pour nous de développer aussi des emplois et de l’activité dans notre région. Ensuite, l’Ariège et le Couserans, c’est une zone qui est vraiment adaptée. On a trouvé des mètres carrés à réserver. On a le soutien de Ariège Expansion depuis le départ. C’était pour nous très logique de se placer là. 

Ce sera bien en 2024 pour la production de notre troisième produit, qui sera un lave -linge. En termes de création d’emplois d’après nos calculs, on est sur la création d’une soixantaine de postes en Ariège. 

Aucun produits dans votre panier.