De l’électroménager durable, local et réparable

SMART IDEAS, Le rendez-vous de toutes les idées bonnes pour la planète, s’intéresse aujourd’hui à kippit et à sa présidente Kareen Maya Levy, qui propose elle aussi une solution innovante pour un futur plus responsable et durable.

électroménager durable et réparable
Kareen Maya Levy
kippit 
bsmart
Thomas Hugues

Bonjour Kareen Maya Levy, bienvenue, vous êtes la co-fondatrice de kippit.

Quand avez-vous créé la marque, quel était le déclic ?

L’histoire remonte à longtemps, c’est la banale histoire d’un lave-linge qui tombe en panne juste après la période de garantie. Et moi ayant trois enfants, je dois souvent laver du linge et je me rends compte que l’on ne peut pas réparer le lave-linge et qu’il faut en racheter un autre, parce que « c’est comme ça ». En tant que citoyenne, je me dis que j’en ai marre de cette situation et en tant qu’entrepreneuse, je me dis que c’est une idée qui a du sens et qu’il faut creuser. C’est ce que j’ai pu faire avec mon associé et on s’est rendu compte de trois choses. Qu’il y avait moins de 50% des appareils qui étaient réparés, que depuis une quarantaine d’années leur durée de vie diminuait et enfin que ces produits venaient de très loin.  

Et vous vous êtes dit, on va inverser tout ça ?

Exactement ! On va prendre à contre-pied cette tendance.

En faisant du Made in France, durable et réparable.

On va faire de l’électroménager que l’on ne jettera plus pour s’inscrire dans une logique durable complètement différente en termes de consommation, mais qui répond à mes aspirations et à celles de milliers d’autres consommateurs, car on a fait des études de marché et écouté des consommateurs. Il y a de plus en plus de gens qui veulent faire autrement avec leurs achats et agir avec leur pouvoir d’achat.

Ça commence par une bouilloire multifonction, qu’est-ce quelle à de particulier ?

On s’est dit que l’on n’allait pas commencer par du gros électroménager tout de suite et déjà produire un produit qui soit « kippit compatible ». La bouilloire, c’est le produit qui ne se répare pas, qui a une durée de vie très limitée. Mais pour aller plus loin avec cette bouilloire réparable et durable, on a décidé de la faire multifonction.  Notamment avec des programmes réglables et évolutifs, ainsi que plusieurs accessoires pour la transformer en théière, cuiseur, panier vapeur et bain marie. Tout cela dans la même démarche de consommer mieux et consommer utile.

Mais alors pour fabriquer cette bouilloire en France, ça a été facile ?

 Ce n’est pas simple, ça part de l’éco-conception, donc ça réduit le nombre de technologies et de matériaux que l’on peut utiliser, le choix des partenaires est aussi impacté et notamment pour l’inox où l’on a dû contacter plus de 160 entreprises. Il n’y en a que trois qui on voulut marcher avec notre startup et une seule est arrivée avec un vrai dossier : DEP. Il a fallu tout réapprendre, car ce savoir-faire s’est perdu en France.

Merci beaucoup Kareen Maya Levy, il y a aussi un grille-pain en développement pour cette entreprise de produits durables, réparables et fabriqués en France.

Aucun produits dans votre panier.