De l’électroménager réparable : un véritable atout

Alors que plus de 57 millions de tonnes de déchets électroniques étaient attendues en 2021, la réparabilité des produits apparaît comme un enjeu important. Les marques sont d’ailleurs nombreuses à lancer des initiatives innovantes pour s’engager sur ce sujet et en faire un atout.

Depuis la promulgation de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, la réparabilité est régulièrement abordée dans les médias. Le 1er janvier 2021, un indice de réparabilité a été déployé sur 5 catégories de produits électroménagers et électroniques : les lave-linges à hublot, les smartphones, les ordinateurs portables, les téléviseurs et les tondeuses à gazon électriques. Et, il devrait être étendu à d’autres produits en 2022.

Selon une étude diffusée par l’Agence de la transition écologique (ADEME), 81 % des Français ont une image positive de la réparation. Parmi les bonnes raisons évoquées, il y a les enjeux écologiques, notamment la réduction de la quantité de déchets, mais aussi les avantages économiques. En effet, ils sont 87 % à penser que réparer est un moyen de faire des économies en temps de crise.

Toutefois, malgré les perceptions positives que les consommateurs ont de la réparation, elle s’avère encore peu ancrée dans leurs pratiques. Selon l’ADEME, seuls 36 % des Français réparent ou font réparer leurs produits quand ils tombent en panne et près de deux tiers d’entre eux considèrent que la panne est un motif suffisant pour le remplacement.

électroménager retrocompatible chiffre réparation france électroménager
Source ADEME

de l’électroménager rétrocompatible chez kippit, un atout majeur

La jeune entreprise toulousaine Kippit a conçu une bouilloire multifonction durable, confectionnée en France avec des matériaux particulièrement résistants. Pour garantir une réparabilité à vie, elle assure à ses clients que chaque évolution de son produit sera rétrocompatible avec les versions précédentes.

Disponibles en open source, les plans de l’appareil permettent aux consommateurs de la réparer facilement. « Rien n’est collé, rien n’est soudé, 3 vis sous la verseuse pour accéder au système de chauffe et 3 autres vis sous la base pour accéder à la carte électronique », affirme la marque sur son site internet.

Selon le même principe, un grille-pain ainsi qu’un lave-linge devraient être prochainement mis sur le marché.

Par Sélim Dahmani

Aucun produits dans votre panier.