On parle de nous

Des managers livrent leurs recettes pour être heureux au travail

kippit capital gaspillage électroménager durable repérable manager heureux travail
Antoine Couder, Lola Parra Craviotto, Stanislas Noyer, Julie Hainaut – Novembre 2020

Kareen Maya-Levy et Jacques Ravinet, fondateurs de Kippit

“On voulait lutter contre le gaspillage”

Ces deux-là avaient déjà monté un institut de sondages qui marchait plutôt bien. Mais le succès en affaires n’exclut pas la recherche d’un supplément de sens à sa vie… “Mon lave-linge est tombé en panne le lendemain de l’expiration de la garantie, raconte Kareen. Ça me coûtait plus cher de le faire réparer que de le remplacer. En tant que consommatrice, j’ai dit “basta !” et c’est comme ça que nous avons imaginé Kippit : une marque d’électroménager durable et réparable.”


Nicolas Salva

Coût de l’investissement : 500.000 euros, financés par la revente de leur business de sondages. Durant deux ans et demi, les étudiants des Arts et Métiers de Toulouse planchent pour eux sur les plans d’une machine à laver réparable. “Le projet est en bonne voie ! Mais, en attendant, on a d’abord décidé de lancer un produit simple : la bouilloire multifonction Jaren, qui a remporté le prix de l’innovation au salon Made in France en 2019.”

L’appareil fait le thé, chauffe les biberons, cuisine au bain-marie… “On n’utilise que des matériaux solides comme l’Inox. En cas de panne, aucune pièce de rechange ne dépasse 20% du prix de l’appareil”, explique Kareen. Succès : ils vendent en un mois 1.200 bouilloires. Ils réfléchissent déjà à un grille-pain qui pourrait chauffer des pains à hot-dog et des pizzas… en attendant la machine à laver !

Aucun produits dans votre panier.