Engagement

On passe au crible 10 idées reçues sur l’engagement écologique.

1 / Les labels, c’est toujours du GreenWashing : FAUX MAIS

L’essence même des écolabels repose sur la notion de non-vérifiabilité par le consommateur : c’est le rôle des organismes certificateurs de contrôler les variables environnementales, pour permettre au consommateur de réaliser sereinement un achat écoresponsable. Un véritable label environnemental est donc payant car il nécessite un audit régulier qui s’assure du respect du règlement associé au label.

Malheureusement, de nombreux industriels jouent sur l’asymétrie d’information qui existe entre industriels et consommateurs. Ces dernières années, de nouvelles pratiques de GreenWashing ont fleuri un peu partout : les écritures vertes, les mentions « bio » sans sigle officiel… Par exemple, l’appellation « label écologique » est un label « maison » auto-décerné, sans contrôle d’un organisme compétent et indépendant.

idées reçues écologie GreenWashing

Les labels sont donc nécessaires pour justement lutter contre les pratiques de GreenWashing. Mais attention, vérifiez toujours le caractère officiel des certifications ! Si ce sujet vous intéresse, n’hésitez pas à nous le faire savoir et nous préparerons un article récapitulatif sur les principaux écolabels auxquels vous pouvez vous fier.

2 / Les produits écologiques sont plus chers : VRAI MAIS

S’il y a bien une idée reçue que l’on ne peut pas nier, c’est qu’acheter des produits estampillés biologiques ou Made in France, ça coûte cher. Toutefois, derrière un t-shirt en coton à 5€ de la Fast Fashion, ce sont les coûts humains et environnementaux qui sont exorbitants. Chez kippit, nous pensons qu’il est urgent de revoir nos critères de choix de consommation. Finalement, acheter une bouilloire en acier recyclable à l’infini, Made in France, multifonction, et bien sûr réparable à vie, n’est-ce pas plutôt là que nous faisons des économies ?

3 / Si certains composants d’un produit ne sont pas Made in France, il est forcément néfaste pour l’environnement : FAUX

Certains produits doivent indéniablement être fabriqués en France. De plus, si les composants du produit sont aussi français, alors l’empreinte carbone sera bien plus faible qu’un produit Made in China. Et cerise sur le gâteau, produire en France c’est aussi soutenir nos savoir-faire locaux !

idées reçues écologie Made in France
L’inox 18/10 des JAREN provient d’Europe, et il est ensuite façonné en France

Toutefois, plusieurs matières premières, telles que l’inox, sont introuvables en France, ou dans des quantités trop faibles pour une production industrielle. Pourtant, pour produire des appareils durables, nous avons besoin de ces matériaux qui ont déjà fait preuve de leur robustesse. Dans ces cas-là, importer un composant non fabriqué en France est indispensable. C’est ce que nous avons fait chez kippit : l’inox 18/10 des JAREN provient d’Europe, et il est ensuite façonné en France.

Dès lors, l’important, c’est la transparence ! Ainsi, il faut veiller à ce que les pièces importées soient durables et écoresponsables : si un composant parcourt tant de kilomètres, il doit pouvoir servir loooongtemps !

4 / Il vaut mieux faire sa vaisselle à la main : FAUX

Les nouveaux lave-vaisselles consomment en moyenne 12 litres d’eau par cycle, ce qui équivaut à la quantité d’eau qui s’écoule d’un robinet en une minute ! De plus, votre lave-vaisselle utilise beaucoup moins d’énergie que votre robinet pour chauffer l’eau (puisqu’il en utilise relativement peu en volume). Avec de telles économies, l’achat d’un lave-vaisselle (bien sûr, écologique et robuste) est donc vite amorti, d’autant plus qu’il permet de gagner du temps. Toutefois, si vous vivez seul, pensez à acheter un mini lave-vaisselle, plutôt que de faire tourner un lave-vaisselle standard à moitié vide.

En toute logique, la verseuse et tous les accessoires de la JAREN ont été conçus pour passer au lave-vaisselle ! On évite ainsi les problèmes liés au calcaire et on évite d’utiliser de l’eau inutilement.  

En réalité, le seul problème du lave-vaisselle, ce sont les pastilles. Préférez les tablettes certifiées Ecocert, les plus naturelles possible, et surtout sans phosphonate !  Vous pouvez par exemple vous tourner vers les tablettes La Marque en Moins, une marque kippit compatible !

idées reçues écologie vaisselle à la main
La verseuse et les accessoires de la JAREN passent au lave-vaisselle.

5 / Le linge est mieux lavé si on utilise une dose de lessive supplémentaire : FAUX, ET EN PLUS

idées reçues écologie lessive

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, mettre plus de lessive ne permet pas d’avoir un linge plus propre. Non seulement, vous vous retrouverez avec des résidus lessiviels sur vos vêtements, ce qui nécessitera des rinçages supplémentaires. Mais en outre, vous abimerez votre lave-linge, qui lavera alors moins bien à long terme. Inutile de préciser que cette mauvaise pratique fera aussi du mal à votre porte-monnaie, et surtout à l’environnement.

Pour vous aider à bien doser votre lessive, nous développons actuellement le lave-linge FRAVAL qui pourra peser votre linge et ainsi définir la quantité de lessive la plus adaptée.

6 / Il faut rincer les boîtes de conserve avant de les jeter dans la poubelle de tri : FAUX MAIS

Il est inutile de rincer vos déchets alimentaires recyclables (pots de yaourts, boîtes de conserve, bouteilles en verre). En effet, les quelques salissures ne résisteront pas au processus de recyclage. Nettoyer vos déchets chez vous gaspillerait donc de l’eau inutilement. Attention toutefois, veillez à ce que vos contenants soient bien vides, sinon ils ne pourront pas être recyclés ! Côté JAREN, pas de souci, elle est réparable à vie et ne sera donc jamais transformée en déchet à recycler 😊.

7 / Il ne faut pas jeter les bouteilles plastiques avec leur bouchon : FAUX MAIS

Aujourd’hui il n’est plus nécessaire de trier à part les bouchons des bouteilles plastiques car les techniques de tri actuelles sont suffisamment performantes pour le faire automatiquement. Cependant, si vous utilisez encore parfois des bouteilles en plastique chez vous, vous pouvez faire un geste solidaire en les confiant aux Bouchons d’Amour. Depuis seize ans, cette association récupère les bouchons en plastique puis les revend à des organismes de recyclage. Grâce aux fonds récoltés, ils financent chaque année plusieurs centaines de milliers d’euros de matériel pour les personnes en situation de handicap.

8 / Utiliser du plastique, c’est sans risque : FAUX MAIS

D’abord, parce que produire un kilo de plastique nécessite 2kg de pétrole brut. Mais aussi parce que, contrairement à ce que l’on pense, le recyclage du plastique n’est pas si évident : 70% des déchets plastiques ne sont aujourd’hui pas recyclés et donc enfouis ou incinérés. De plus, le plastique est parfois recyclé en objet non recyclable, comme des baskets par exemple. Dans ce cas-là, le plastique n’est alors recyclé qu’une seule fois. A terme, il n’est donc pas étonnant que 8 millions de tonnes de gros déchets plastiques se retrouvent dans nos océans. A cela il faut ajouter les micro plastiques issus d’un thé non bu et jeté dans l’évier, alors qu’il avait été chauffé dans une bouilloire en plastique par exemple…

idées reçues écologie plastique
8 millions de tonnes de gros déchets plastiques se retrouvent dans nos océans, auxquels il faut rajouter les micro plastiques.

Vous l’aurez compris, le plastique est donc à haut risque pour la planète mais aussi pour notre santé. Si vous avez bu ce thé issu d’une bouilloire en plastique, c’est vous qui avez aussi ingéré les microparticules… C’est pour cette raison que chez kippit, nous insistons tant sur l’utilisation de l’inox comme matériau principal de la JAREN : aucun plastique n’est directement en contact avec l’eau contenue dans votre bouilloire. Le plastique est uniquement utilisé quand il est indispensable, de plus, pour éviter qu’il ne se transforme un jour en déchet, nous avons décidé que les plastiques usés seraient réintroduits dans le process de production.

9 / Le changement climatique sera résolu par le progrès scientifique : FAUX MAIS

idées reçues écologie progrès scientifique

Malheureusement, la question du réchauffement climatique ne disparaîtra pas grâce au progrès scientifique. Par exemple, même si elles sont aujourd’hui une meilleure alternative, les énergies renouvelables ne sont pas encore la solution : la fabrication des panneaux solaires implique l’épuisement du silicium, un métal rare. Pour lutter de façon pérenne contre le changement climatique, ce sont nos habitudes de consommateurs et de citoyens qu’il faut changer. Seul l’homme peut agir sur la planète.

Chez kippit, nous pensons que c’est aussi le rôle des industriels d’accompagner ce changement et de montrer l’exemple. Avec la JAREN, et plus tard le FRAVAL et le TOBEN, nous voulons accompagner tous les kippers dans une démarche écoresponsable, en luttant contre l’obsolescence programmée, en limitant au maximum l’impact de la production de nos produits ou encore en veillant à ce que les emplois que nous créons soient durables, responsables et inclusifs.

10 / Devenir écolo, c’est compliqué : PAS FAUX MAIS

Personne ne peut dire le contraire : changer ses habitudes demande des efforts. L’acte de devenir un citoyen plus écoresponsable est une tâche qui peut sembler difficile au premier abord. Il faut apprendre à débrancher ses appareils quand on ne les utilise plus, aller faire ses courses avec ses propres contenants, optimiser sa journée pour prendre le vélo plutôt que la voiture… Mais une fois ce chemin amorcé, il s’avère qu’être « écolo », c’est vraiment super facile, d’autant plus qu’il existe aujourd’hui pleins d’applications qui nous aident au quotidien à faire attention à notre consommation. Si vous êtes intéressé par des petites astuces pour un quotidien écolo facilité, n’hésitez pas à nous le faire savoir ! Nous élaborerons avec plaisir un article avec nos meilleurs conseils

Faites nous part de vos interrogations ou réactions en commentaire !

Article de blog rédigé par Marie-Julie METZ

marie-Julie kippit

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Aucun produits dans votre panier.